Germanicus

De Scubapedia.

Description

Cette énorme épave de 350 pieds de long par 49 pieds de large repose entre 10 et 75 pieds de profondeur dans le fleuve St-Laurent, en face de St-Fabien-sur-Mer, près de l'Île Biquette.

Coulé en 1919 à quelques mètres du Récif du Nord-Ouest près de l'Île Biquette, le Germanicus était un navire anglais jaugeant 2623 tonneaux. Bien qu'ayant été fortement abîmé par le pillage et un dynamitage, la bouilloire, l'hélice et surtout l'ancre de ce bateau d'acier demeurent bien visibles et impressionnants. Il n'est pas rare d'y voir des phoques provenant des importantes colonies de l’Île du Bic et de l'Île Biquette.

Jusqu'en 2016, le clou de la plongée était l'ancre pendant à environ 4 pieds du fond marin. Elle était splendide, couverte d'éponges et d'anémones. Entre l'automne 2016 et juillet 2017, la chaîne qui retenait l'ancre à la structure plus haut a cédé. L'ancre est encore bien visible mais est maintenant couchée sur le fond.

La plongée s’effectue à partir d’un bateau. Pour s’y rendre, on doit parcourir 10.7 km de l'Anse-à-Mercier (St-Fabien sur mer) ou 17.5 km de la marina du Bic. Selon les années, certains charters partent également de la marina de Rimouski située à 34 km, mais le voyage en bateau sera plus long. L'épave gît du côté nord du Récif du Nord-Ouest lequel est visible à marée basse seulement. Il ne faut pas confondre avec le Récif de l'Ouest, toujours émergé et situé plus près de l'Île Biquette. Comme il s’agit d’une plongée en mer, assez loin du rivage, il est préférable d’utiliser les services d’un charter ou d'un guide qui connaît bien cet endroit. Les conditions de mers changeantes, les courants de marées et les récifs affleurant la surface en font un endroit qui peut être difficile à naviguer. Depuis 2017, une organisation locale y installe un mouillage permanent près du récif, évitant ainsi de devoir s'ancrer dans la structure. La pérennité de ce mouillage n'étant pas assurée, il faut s'informer localement avant de le chercher.

Historique

Le Germanicus échoué sur le récif

Le Germanicua a été construit en Angleterre par la Ropner & Son en 1901 pour un propriétaire allemand de Hambourg. Il fut confisqué par les anglais en 1919 à la fin de la Première Guerre Mondiale, suite à la défaite allemande.

Le 6 novembre 1919, il arrive près de Matane, depuis Rotterdam, chargé de fret en direction de Montréal. Il s'attend à prendre à bord son pilote à Pointe-au-Père, qui ne se présente pas à l'heure à cause du mauvais temps. Le capitaine part se coucher et laisse la barre à son premier maître qui tente de rejoindre par radio le bateau-pilote qui est alors au Bic. Il évalue mal sa position et frappe le récif de l'Ile Bicquette à 0h30 le 7 novembre. Le capitaine se réveille alors et donne l'ordre de faire marche arrière et lance un appel de détresse. Mais l'eau entre dans la coque plus rapidement que les pompes de cales sont capables de la faire sortir. Vers 2h00 le bateau se brise en deux et l'équipage décide de quitter le navire avec les canots de sauvetage. Les efforts de sauvetage furent abandonnés et le Germanicus resta juché sur son récif durant plusieurs années avant de couler vers le fond, sa coque fortement endommagée par les intempéries.

les îles du Bic pourraient bien être un cimetière de navires aussi important que celui de la fameuse Île de Sable au large de la Nouvelle-Écosse, dans l'Atlantique. Jusqu'à aujourd'hui il a été possible de recenser à l'aide d'archives et de témoignages locaux près de 20 épaves datées entre 1666 et 1954 dont les tonnages varient entre 41 tonneaux et 2623 tonneaux. Malgré cela, seulement deux épaves accessibles en plongée ont été retrouvées à ce jour.

Sous le Germanicus reposerait une seconde épave, le Blenheim, dont l'histoire est peu connue. Partant de l'Angleterre en direction de Montréal, il a coulé le 5 août 1878 avec son chargement de 1300 tonnes. La présence de cette épave n'a pas été confirmée et il n'y a pas de signes visibles d'une autre structure plus profonde que le Germanicus.

Source: Le Cimetière du St-Laurent, Samuel Côté

Trajet

  • À partir de Montréal: 508 km
    • Suivre l’autoroute Jean-Lesage (autoroute 20) en direction de Québec.
  • À partir de Québec: 272 km
    • Suivre l’autoroute Jean-Lesage (autoroute 20) et suivre les directions pour Rimouski.
    • À Trois-Pistles, l'autoroute 20 s'arrête et il faut continuer sur la Route 132 en direction de Rimouski.
    • À St-Fabien, tourner à droite sur la Route de la Mer.
    • Au bout de la Route de la Mer, il y a une première zone d'embarquement. Sur le Chemin de la Mer, il y a une seconde zone d'embarquement 1 km plus loin, en direction Est.
    • Pour ceux qui voudraient visiter le parc du Bic, il est également possible de mettre son embarcation à l'eau à la descente de bateau du parc qui est située à l'extrémité Est de celui-ci. Pour s'y rendre, on continue sur la 132 jusqu'au village du Bic. Au début du village, on tourne à gauche sur la route du Quai. La descente de bateau est au bout de la route.
    • Le site est en face de St-Fabien-sur-Mer, du côté nord du récif du Nord-Ouest.

Localisation

Coordonnée GPS: N48° 24.454' W68° 55.388'

Chargement de la carte...

Voir la carte dans Google Maps

La plongée

Certaines sources affirment que la plongée s'effectue préférablement à l'étale basse, afin de bien voir les récifs qui affleurent sous la surface à marée haute.

Il est possible également de plongée à la marée haute. Ceci est l'option à choisir si vous mettez votre bateau à la marina du Bic. Il n'y a pas assez d'eau pour utiliser cet accès à marée basse. La fenêtre de temps disponible varie en fonction du marnage mais peut atteindre de -3 heures et +3 heures de la marée haute pour l'entrée et la sortie de l'eau. Un départ de la marina du Bic aussitôt que le niveau de l'eau le permet permet généralement de débuter la plongée avant la marée haute. Les opinions divergent tant qu'au meilleur moment de plonger ce site. Durant les marées de grande amplitude, les courants peuvent aussi être forts en marée montante. Les périodes de petites marées sont les meilleures pour éviter les courants forts mais il faut toujours éviter de plonger sur le baissant.

L'épave est couchée sur son côté tribord. L'avant de l'épave est en relativement bon état de conservation en comparaison de l'arrière qui est en lambeaux, parce qu'il a été dynamité. Dans la partie peu profonde, près du récif, une partie de la salle des machine est visible, dont de grosses structures cylindriques (bouilloires). L'arbre de transmission est facile à trouver et mène vers l'hélice dont trois grosses pales sont visibles. Des tôles sont visibles sur le fond à peu près partout. La vie marine y est relativement riche, sans doute grâce aux remontées d'eaux froides provenant du chenal Laurentien. Partout sur le site, vous pourrez voir des crabes araignée, des bernard-l'hermite, des soleils de mer épineux, des anémones rouges et beaucoup d'autre surprises.

Photos

L'ancre suspendue en 2004 L'ancre suspendue en 2005 L'ancre suspendue en 2016 L'ancre au fond en 2017 L'hélice en 2017 Structure en 2017

Avertissements

Les courants peuvent être très forts sur le site, aussi, il est extrêmement important de bien choisir le moment dans le cycle de marée pour cette plongée. Prévoir une vigie dans le bateau et chaque plongeur devrait transporter un marqueur d'identification en surface (SMB). N'hésitez pas à contacter les services locaux de plongée pour bien planifier cette plongée.

Comme partout dans cette zone, l'eau y est froide (entre 0 et 5 degrés Celcius) et une combinaison étanche est préférable afin de prévenir l'hypothermie.

Notes

Numéros utiles

Urgence médicale de plongée: 1-888-835-7121

Services de plongée à proximité

Boutique Adresse Téléphone Services
Centre de plongée du Bas St-Laurent

Courriel

292, St-Germain est, Rimouski (418) 722-6232

1-877-PLONGEE (756-6433)

air, nitrox, location, charter

Description des épaves de la région

Expertise Maritime Diveteck

Courriel

73 Du Fleuve Ouest, Ste-Luce-sur-Mer 418-732-9251 Formation, Charter, Location, Inspection hydrostatique,

Inspection visuelle, Air, Nitrox, Trimix


Liens externes

Météo prévue sur ce site de plongée

Tables des marées

Site dédié aux épaves identifiées praticables ou non par les plongeurs du secteur Bic à Baie-des-Sables dans le fleuve Saint-Laurent conçu par Samuel Côté


L'information contenue sur ce site s'adresse aux plongeurs certifiés et est délivrée à titre indicative. Aucune documentation ne remplace une formation délivrée par un moniteur accrédité.