Article:Stichée arctique

De Scubapedia.
Spécimen de Stichée arctique rencontré à 25 mètres sur la Côte-Nord

La stichée arctique est un poisson que l'on retrouve dans les eaux salées du fleuve St-Laurent. Mais saurez-vous la différencier des autres espèces?

Description

Très répandu dans l'estuaire du St-Laurent, tout plongeur attentif aura l'occasion de voir ce petit poisson diurne sur les fonds rocheux peu profonds. Lorsqu'il est dérangé, il nage sur une courte distance, s'arrête et replie sa queue vers sa tête.

  • Autres noms : Arctic shanny (Stichaeus punctatus)
  • Taille : jusqu'à 22 cm
  • Nourriture : Copépodes, mysis et autres invertébrés benthiques. Benthique: (du benthos) s'applique à l'ensemble des organismes vivant sur les fonds marins, par opposition à pelagos (loin de la côte), qui comprend le necton (qui nage) et le plancton (que les eaux entraînent dans leurs mouvements)
  • Prédateurs: Oiseaux de mer, morue, flétans et autres poissons
  • Habitat : Fonds rocheux, de la marée basse jusqu'à 55m
  • Distribution : Côte Atlantique de l'Arctique au Maine

Pour la reconnaître

Il possède, sur la nageoire dorsale, 5 à 6 marques noires et des taches plus pâles sur tout le corps.

Il est facilement distinguable par ses ailerons ventraux biens développés et les pectorales considérablement plus grands, mais peu d'épines d'aileron dorsal (seulement 48 ou 49). La présence de la série de grandes taches noires arrondies sur l'aileron dorsal le distingue d'un coup d'oeil.

Les barres foncées irrégulières sur les joues et le menton sont les détails les plus remarquables de cette espèce. La couleur au sol du corps va du blanc au brunâtre, avec des taches plus foncées s'étendant de derrière la tête à la base de l'aileron caudal. L'aileron anal est sombre, bordé de blanc; les pectorales et les caudales sont croisés de barres pâles, et les ventrales sont jaunes.

À ne pas confondre avec:

Ulvaire deux lignes - Ulvaria subbifurcata

Ulvaire deux lignes
On peut facilement le confondre avec la stichée arctique car ils ont à peu près la même forme et la même taille. Cependant, on ne voit pratiquement jamais les ulvaires de jour, à moins de soulever les roches où ils se cachent. On voit très souvent l'ulvaire près du trou d'un Loup Atlantique, qui profite probablement des débris de nourriture broyée par le loup. Le trait le plus distinctif de la robe de l'Ulvaire deux lignes, celui qui démarque cette espèces parmi les blennies locaux, est la présence d'une grande tache sombre ovale sur l'aileron dorsal s'étendant de la cinquième ou sixième épine à la huitième ou dixième épine. Le dos et les parties supérieures des côtés sont bruns mat, avec des barres obscures; les côtés de la tête sont marqués par une barre foncée oblique en bas et vers l'arrière de l'oeil ; et le ventre est brunâtre pâle (décrit également en tant que blanc jaunâtre). L'aileron caudal est barré avec 3 ou 4 séries de points foncés, et l'aileron dorsal est marqué par beaucoup de points foncés minuscules, sans compter la tache mentionnée plus haut.

Sigouine de roche - Pholis gunnellus

Sigouine de roche
Il ressemble davantage à une petite anguille et n'est habituellement visible que de nuit. Une rangée d'environ 10 à 14 taches rondes centrées et bordées de noir, espacées également le long du milieu du dos et de l'aileron dorsal, sont la caractéristique facilement identifiable de ce poisson. La teinte au sol de la partie supérieure est brune, rougeâtre, jaunâtres et olives, ou rouge léger, avec des taches pâles et irrégulièrement arrondies sur les côtés, et avec une strie oblique de l'oeil à l'angle de la mâchoire. Le ventre change du gris pâle au blanc jaunâtre.

Liens externes

Fiche descriptive de la stichée arctique sur le ROSM

Fiche descriptive sur DORIS